Vous êtes ici : Bien choisir son ultrason

choisir ultrason

Les critères pour bien choisir son appareil à ultrasons sont les suivants

 

- La fréquence : 1 Mhz pour traiter en profondeur, 3 Mhz pour traiter en surface

- La puissance : plus l’appareil est puissant, plus il sera performant, et plus le temps de traitement sera court. On considère aujourd’hui un appareil délivrant une puissance de 3 Watts/cm2 en mode pulsé, et de 2 Watts par cm2 en mode continu comme étant un appareil d’une bonne puissance.

- Le coefficient BNR (Beam Non-uniformity Ratio) mesure l’uniformité du faisceau. Ce coefficient se situe entre 1 et 8, 1 étant l’idéal dans le cas d’une application avec une intensité de faisceau parfaitement uniforme et homogène sur toute la surface de contact de l’applicateur. On considère aujourd’hui comme performant les appareils disposant d’un rapport BNR inférieur à 5.

Bien choisir son ultrason - Utilisation intensive : si vous utilisez beaucoup votre appareil à ultrason, vous devez faire attention à la qualité des câbles et des prises des têtes émettrices. Pour une plus grande durée de vie, il est fortement conseillé de s’équiper avec un appareil dont les câbles et les prises sont faites pour durer parce que vous les solliciterez beaucoup dans votre travail au quotidien.

- Le contrôle contact : système permettant de voir quand le contact avec la peau n’est pas optimum. Si le contact n’est pas bon, le traitement s’arrête, et le temps de traitement restant s’affiche à l’écran. Avec le contrôle automatique de contact, vous pourrez en toute sécurité appliquer comme interrompre puis reprendre la séance par simple contact sur la peau pour finir le temps d’application de la séance commencée.

- Bonne étanchéité des têtes d’émission : les têtes doivent permettre de traiter sous l’eau (sans gel) ou en milieu sec (avec du gel à ultrasons)

- Mode pulsé ou continu : Les appareils ultrasons professionnels permettent aujourd’hui de travailler avec les modes.

- Calibrage automatique de la tête : Si vous changez la tête, l’appareil ultrasons calibre automatiquement celle-ci. Il existe aujourd’hui des appareils à 2 têtes (une grande tête par exemple 4 ou 5 cm2) et une petite (souvent 1 cm2). L’avantage, c’est que vous n’avez plus besoin de changer de tête. Les 2 têtes sont toujours prêtes à l’emploi en fonction des zones à traiter. Vous n’avez pas besoin de débrancher ou rebrancher une tête, et vous évitez ainsi de solliciter les connecteurs qui pourraient s’abîmer.

- tête ultrason kineCombinaison 2 têtes – 2 fréquences de travail : en combinant les 2 têtes qui sont chacune capable de travailler dans les 2 fréquences, on multiplie les outils de travail pour couvrir une plus grande diversité de traitements. Exemples :
- une tête bi-fréquence de 4 cm² utilisable en 1Mhz pour les traitements en profondeur de grandes zones (jusqu’à 5 cm de profondtête ultrason kineeur), en 3 Mhz pour les traitements de grande zone en surface (profondeur maximum 1 cm)
- une tête bi-fréquence de 1 cm² utilisable en 1 Mhz pour les traitements de points trigger en profondeur, en 3 Mhz pour les traitements des articulations notamment de la main.


 

Commandez en ligne votre appareil Ultrason- Convivialité et simplicité d’utilisation : des programmes prédéfinis par types de pathologies facilitent l’utilisation par le kiné. Un mode Favoris permet à chaque utilisateur d’accéder plus rapidement aux programmes dont il le sert le plus souvent.

- Portable : un appareil léger et facile à transporter permet une pratique mobile, en cabinet en clinique, à l’hôpital ou en visite à domicile.

- Marque : privilégier toujours l’appareil d’un fabricant reconnu sur le marché de la kiné, et si possible fabriqué en Europe, plutôt qu’un produit d’importation à la qualité douteuse. Vous vous en apercevrez au plus tard le jour où vous aurez un problème de SAV. Les appareils d’importation sont difficilement réparables….

INTERFACE COULEUR

interface couleur a

LISTE DES PROGRAMMES

programmes

MISE EN ROUTE TRAITEMENT

autres indications

CREATION FAVORIS

favoris